Slider

Bienvenue sur Handi-Wonderful, mon blog sur le bien-être adapté au handicapé.


J’ai envie de vous parler du mot handicap.

 

J’ai souvent des réflexions à propos de la souffrance, qu’apporte le mot « handicap » concernant l’étiquette et la dureté du mot plus de notre pathologie.

Comment j’ai pu accepter mon handicap et le vivre au quotidien ?

Les gens ont l’habitude de nous mettre dans des cases.

Nous le faisons souvent pour beaucoup de choses, c’est un mécanisme humain.

Par exemple : je suis métisse et on me demande souvent d’où je viens. Alors que je suis née Française, cht’is et oui j’ai aussi d’autres origines Africaine, Belge et Polonaise.

Le mot handicap permet aussi d’avoir un statut pour avoir des droits adaptés à notre pathologie.

Les personnes sont avant tout des êtres humains avant d’être juste des handicapés.

Revenons à l’origine de ce mot handicap : j’ai pu approfondir mes connaissances après des recherches sur une thèse, dans le Larousse et sur les sites liés au handicap.

Nature du mot Handicap : s m (liens sur le site le monde).

Prononciation : han-di-kap’, h aspirée. Étymologie : Angl. handicap, primitivement espèce de jeu de hasard qui consistait en ce que trois joueurs mettaient une somme égale dans un chapeau ; on tirait au sort, d’où hand, main, in, dans, et cap, chapeau.

Son but est d’égaliser les chances des concurrents, en équilibrant les poids de façon que le plus mauvais cheval ait autant de chances que le meilleur de gagner la course.


Histoire du mot Handicap:

C’est au 16e siècle, en Grande-Bretagne, qu’on le rencontre pour la première fois. Il sert à désigner un jeu de hasard dans lequel les partenaires se disputent des objets personnels dont le prix est fixé par un arbitre qui est chargé d’égaliser les chances, les mises étant placées dans un chapeau.

En 1754, le mot est appliqué lors de course hippique avec deux-chevaux, puis en 1786 à des courses de plus de deux chevaux.

Ce terme de jeu, selon le Dictionnaire Petit Robert, est repris en termes d’égalisation des chances dans les courses de chevaux, servant à désigner une épreuve où la règle du jeu, compensant les avantages et les désavantages, assure l’égalité de chance.

Un autre domaine de la compétition a adopté le terme « handicap » pour classer les joueurs selon leurs performances, c’est le golf.

Voici deux liens : clique sur liens sur l’hisoitre du mot  et la thèse de l’université de Lyon

Dans l’univers médical, avant de parler de handicap, de personnes handicapées ou de personnes en situation de handicap, les mots utilisés ont été : lépreux, cagots, infirmes, débilités, crétins, imbécilités

Puis déficients mentaux et malades physiques, psychiques ou mentaux. «  Infirme » littéralement parce que ces personnes restaient à l’infirmerie.

D’où l’on voit une étiquette négative avec des mots lourds à supporter psychologiquement et émotionnellement.

Des personnes ont fait évoluer le handicap donc bouleverseront les mentalités.

“Lettre sur les aveugles à l’usage de ce qui voient”

de DENIS DIDEROT

Denis Diderot, un philosophe « lettre sur les aveugles à l’usages de ce qui voient» (1749)

Partant de l’observation et de l’expérimentation, Diderot s’élance dans des spéculations philosophiques audacieuses. Il s’interroge sur la psychologie des aveugles et sur leur perception du monde

Les audaces de ce texte envoient Diderot quelques mois en prison. Libéré grâce à l’intervention des libraires, il s’engage à ne plus publier d’œuvres subversives qui, désormais, resteront dans ses cartons.


Crée en 1980, la classification internationale des handicaps (CIH) s’appuie à l’origine sur les travaux du Dr Philip Wood, épidémiologiste de l’Université de Manchester qui analyse le handicap en trois points : la déficience, l’incapacité, et le désavantage social ou handicap proprement dit.

Il sera adopté par l’Organisation mondiale de la santé, une vision médicale du handicap pour le distinguer de la maladie.

 

Les lois :

Des étapes législatives ont précédé cette loi, depuis la création de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) en passant par plusieurs lois sur le handicap, notamment :

1975 (30 juin) : Une loi fait de l’intégration des personnes handicapées une obligation nationale, ce qui remplace l’ancienne conception basée sur la perception de pension de groupe spécifique (accidentés de travail et invalides de guerre).

1987 (10 juillet) : Loi sur 3 principes , la non-discrimination, le droit aux aides et services spéciaux, et l’intégration par l’emploi avec l’instauration de quotas.

1990 : introduction du délit de discrimination.

Et bien sûr en France, la loi du 15 février 2005 définit légalement le handicap.

Les lois du handicap se traduisent, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicapé ou d’un trouble de santé invalidant.


Comment le mot handicap est-il passé d’un jeux à une maladie ?

Grace à cette nouvelle terminologie du mot handicap, 650 millions de personnes dans le monde (dont 80 millions handicapés européens) Ont pu se rapprocher pour faire évoluer leurs droits dans la société à tous les niveaux : social, professionnel, médical.

Nous ne devons pas avoir honte de ce que l’on est et de nos difficultés. Certains, je les entend dire qu’ils sont des handicapés de l’amour ou bien d’autres expressions. Ils utilisent ce mot à mauvais escient.

Moi, j’ai coupé le mot, car oui je suis cape de beaucoup de chose donc je suis une handi-wonderful.

C’est la beauté de ma force de vivre avec une pathologie que tout le monde n’a pas. Ça peut être lourd parfois, mais la wonderful attitude c’est cette force développer d’autre capacité que l’on n’aurait pas sans le handicap.

Voici quelques personnalités handi-wonderful qui m’inspirent

Ray Charles : Depuis l’âge de 7 ans, ce chanteur compositeur et pianiste est complètement aveugle. Malgré ce handicap, Ray Charles est devenu une star internationale du jazz, gospel, blues et country. Il est considéré comme l’un de pionniers de la soul, et on retrouve son influence musicale chez de nombreux artistes.

Alicia Alonso : Danseuse et chorégraphe cubaine, aujourd’hui le Balle national de Cuba.Dès ses 19 ans, elle devient en partie aveugle, mais persévère dans la danse grâce aux lumières, elle parvient à s’orienter et travaille avec ses partenaires pour qu’ils se trouvent exactement où elle pense lors des représentations. Depuis 2002, elle est aussi ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour sa contribution au développement et à la sauvegarde de la danse Classique.

Je me bats chaque jour pour montrer que le mot handicap n’est qu’un mot qui désigne une situation de difficulté, mais pas une incapacité totale à vivre dans la société qui nous entoure. Ce mot n’efface pas la personne que nous sommes..

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux

retour la page d'accueil